Le solaire à concentration

 

Le principe du solaire à concentration réside dans la concentration des rayons du soleil sur une zone déterminée qui contient un fluide caloporteur. Cette technologie permet de chauffer ce fluide à des températures très élevées (entre 400°C et 1000°C).

Cette énergie est soit utilisée directement dans des applications de chaleur industrielle, soit convertie en électricité à l’aide de turbines à gaz ou à vapeur.

 

L’énergie captée peut également être stockée à l’aide d’un fluide (exemple : sels fondus) conservé dans un réservoir. Ainsi, de l’électricité peut être produite après le coucher du soleil.

Plusieurs types de centrales solaires à concentrations existent.

Concentration ponctuelle

–    à tour, avec héliostats : les héliostats renvoient le rayonnement solaire sur le récepteur situé en hauteur sur la tour, contenant le fluide à chauffer.

Dans les Pyrénées-Orientales : centrale solaire de Thémis, à Targasone.

 

Source : www.developpement-durable.gouv.fr

–    à capteurs paraboliques : Le récepteur est un moteur Stirling. A partir de l’énergie thermique obtenue par le rayonnement solaire, ce moteur produit de l’énergie mécanique, et ainsi de l’électricité.

 

Dans les Pyrénées-Orientales :

  • Installation à Odeillo, à proximité du Four solaire d’Odeillo utilisé dans le cadre de travaux de recherche par le CNRS.
  • Four solaire de Mont-Louis : celui-ci, exploité par la SARL « Four Solaire Développement », et un four solaire à double réflexion et utilise directement l’énergie thermique pour des applications industrielles et artisanales (pas de moteur stirling).

Source : www.developpement-durable.gouv.fr

Concentration linéaire

–   à miroirs cylindro-parabolique : les rayons du soleil chauffent le fluide contenu dans les tubes (récepteurs). Ce fluide chauffe ensuite de l’eau pour la transformer en vapeur. C’est cette vapeur qui produit l’électricité à l’aide d’une turbine et d’un alternateur.

Source : www.developpement-durable.gouv.fr

-   à miroirs de Fresnel :Des miroirs quasi-plans suivent la trajectoire du soleil  et concentrent le rayonnement solaire sur le tube.Dans les Pyrénées-Orientales : centrale pilote d’Euromed (Augustin Fresnel 1), à Targasone.

Source : www.solareuromed.com

 

Lien vidéo 

http://www.youtube.com/watch?v=3LxtJIisK8U (Fresnel)